Actualité

Grand Prix Fondation Générale de Santé pour la thérapie cellulaire et la médecine régénérative 2013

La séance solennelle de remise des Prix de l’Académie des sciences s’est déroulée le mardi 26 novembre 2013, sous la Coupole de l’Institut de France. Les lauréats du Grand Prix de la Fondation Générale de Santé pour la thérapie cellulaire et la médecine régénérative sont : Patrick Collombat (Inserm) pour la recherche fondamentale et Daniel Aberdam (Inserm) pour la recherche clinique et translationnelle.

Le 3 décembre 2013, la Fondation Générale de Santé organisait, en partenariat avec l’Académie des sciences, la présentation de ses lauréats 2013, en présence de Jean-François Bach, Secrétaire perpétuel de l’Académie des sciences, Emmanuelle Prada-Bordenave, Directrice générale de l’Agence de la biomédecine, André Syrota, Président Directeur Général de l’Inserm, Claude Huriet, past-Président de l’Institut Curie, Antonino Ligresti, Président du Conseil d’administration de Générale de Santé, Pascal Roché, Directeur général de Générale de Santé, Filippo Monteleone, Directeur général délégué de Générale de Santé.

Le témoignage dune maman !

« Je viens d’apprendre aujourd’hui que le don du sang de cordon ombilical de mon fils Nolan, né en avril 2011 à l’hôpital privé Drôme Ardèche, a été utilisé pour greffer une personne malade. Je suis heureuse de l’apprendre et fière que mon fils puisse sauver une vie. C’est très positif car le prélèvement est totalement sans douleur, rapide, juste après l’accouchement. On ne s’en rend même pas compte. Alors, pas d’hésitation, il faut faire ce geste, il est simple! J’espère que mon témoignage décidera d’autres futures mamans à le faire! Et quand mon fils sera plus grand, je lui raconterai à quel point sa naissance a eu de la valeur… »

Christelle

Présentation des lauréats 2012 du Grand Prix Fondation Générale de Santé pour la thérapie cellulaire et la médecine régénérative

Le 11 décembre 2012, la Fondation Générale de Santé organisait, en partenariat avec l’Académie des sciences, la présentation de ses trois lauréats 2012, en présence de Jean-François Bach, Secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences, Antonino Ligresti, Président du Conseil d’administration de Générale de Santé, Pascal Roché, Directeur général de Générale de Santé, Filippo Monteleone, Directeur général délégué de Générale de Santé.

Regénérer les cellules, une technologie révolutionnaire

Dans son principe, la médecine régénérative consiste à injecter des cellules souches prélevées chez un donneur compatible afin de régénérer un tissu ou un organe malade. Comparées aux différents types de cellules souches classiquement utilisés par les chercheurs (cellules embryonnaires ou adultes), les cellules souches fœtales issues du cordon ombilical possèdent des qualités spécifiques particulièrement prometteuses pour la thérapie cellulaire et la médecine régénérative.

Ce champ de la biomédecine est en plein essor, notamment depuis l’apparition de la technologie de reprogrammation induite des cellules adultes (Induced Pluripotent Stem Cells, iPS). Couronnée par le Prix Nobel de médecine 2012 décerné au japonais Shinya Yamanaka, cette technologie révolutionnaire permet d’inverser le vieillissement d’une cellule adulte, de la rajeunir au stade embryonnaire, puis de la différencier en n’importe quel type cellulaire dans l’organisme.

La production de ces cellules iPS permettrait de réaliser des greffes compatibles susceptibles de régénérer un grand nombre de tissus malades chez un receveur. Au-delà du débat binaire entre les défenseurs des cellules souches embryonnaires et adultes, la troisième voie des cellules souches fœtales extraites du cordon ombilical pourrait permettre de débloquer des applications thérapeutiques avec la technique iPS.

Vous avez une question, un commentaire ? Cliquez-ici.